Biodynamie

Les fondements de l’agriculture biodynamique ont été posés par le scientifique et philosophe autrichien Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie (sagesse de l’homme), en 1924. La biodynamie attache une importance tout à fait particulière à la notion d’organisme et d’individualité agricole, notion qui dépasse largement l’idée habituelle qu’on se fait d’une ferme.
Elle porte aussi une attention spéciale aussi bien à la recherche de symbioses entre sol, végétaux, animaux et êtres humains, qu’aux perspectives sociales et à l’intégration de la ferme dans le tissu écologique, économique et culturel de son environnement.

« L’agriculture biodynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux hommes. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du vivant acquise par une vision qualitative global de la nature. Elle considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des hommes grâce à des procédés thérapeutiques. »

En Australie, pays réputé pour ses obstacles climatiques, la pauvreté de ses terres, la perte de la fertilité, et l’érosion de ses sols, Mr Alex Podolinski développa l’agriculture biodynamique depuis 1945. Plus d’1 million d’hectares y sont cultivés désormais de cette manière, sur des superficies comprises entre la petite fermette et celle du ranch de 10 000 hectares. En très peu de temps, des terres considérées comme trop pauvres ou lessivées par des pratiques culturales ruineuses, ont été transformées en champs et prairies luxuriants. Aujourd’hui, ces terres revitalisées produisent des récoltes abondantes.

Le défi d’Alex Podolinski était de faire de la biodynamie une méthode accessible à tous les paysans, en montrant comment la pratique biodynamique concourait à améliorer le sol dans sa structure et la qualité de ses composants, en particulier les colloïdes organiques, cette agglomération de grosses molécules qui forment l’humus. En très peu de temps, les producteurs obtenaient des résultats clairement visibles dans la formation de l’humus et dans l’alimelioration de la structure du sol. Mr Podolinski s’est tout simplement efforcé de revenir à l’essentiel de la bio : un sol vivant, ou la circulation de l’air comme de l’eau et des organismes vivants est facilitée.
L’agriculture biodynamique possède son propre cahier des charges et tout produit certifié biodynamique porte le logo Demeter.

www.ibdf.de
www.goetheanum.org
www.bio-dynamie.org
www.demeter.ch